COUPE DE FRANCE - Noyal-Brécé FC - USSM : 0-3

IMG_7846
23/10/2017

LA FORCE TRANQUILLE

Trois rencontres, 14 buts marqués, aucun encaissé. Le tirage au sort de la Coupe de France a certes été plutôt clément avec les Diables Noirs jusqu'à présent pour cette édition 2017/2018, mais les joueurs de Pierre-Yves David font honneur à leur rang et mettent les ingrédients en respectant leurs adversaires pour franchir les tours l'un après l'autre.

 

C'est dans une ambiance de fête et avec un « kop » local très bruyant que l'USSM a été accueillie à Noyal dimanche. Les jeunes joueurs du club local avaient même préparé un « tifo « , déployé à l'entrée des joueurs. Une atmosphère que seule la Coupe de France peut créer...

 

Les Diables Noirs eux ne prenaient pas le temps d'admirer le spectacle en tribune et attaquaient la rencontre en patron, en prenant les choses en main avec une possession de balle très largement à leur avantage comme on pouvait s'y attendre. Pourtant, les Noyalais, avec un double rideau défensif très bas de 4 et 5 joueurs très resserré,  et probablement inspiré de celui de Vitré qu'ils avaient pu observer le week-end précédent, gênaient la progression malouine. Peu intimidés par les 3 divisions d'écart, ils exerçaient également un pressing agressif. Avec un terrain peu régulier à en juger par les rebonds du ballon, les hommes de Pierre-Yves David, se créaient peu d'occasions franches en première période, même si Sébastien Persico avait l'occasion d'ouvrir la marque à la demi-heure de jeu. Hélas, la reprise de « Persigol » manquait de puissance et était trop axiale pour tromper Marchand, le gardien du NBFC.

 

Au contraire, alors que Simon Lugier n'avait pas encore touché le ballon avec les mains, les Noyalais étaient tout près de créer une énorme surprise sur coup-franc juste avant la pause. Heureusement, le portier des Diables Noirs restait attentif mais devait s'employer pour éloigner le danger.

 

La seconde période reprenait sur les mêmes bases, avec une domination totale des Malouins, mais Noyal tenait bon, et commençait même à croire en sa chance. Leurs contre-attaques faisaient passer quelques frissons dans la défense de l'USSM, et faisaient redoubler les chants et les encouragements en tribune.

 

Pierre-Yves David décidait alors d'injecter du sang neuf dans ses rangs, avec notamment l'entrée de Rabah Oumaouche, qui allait s'avérer décisive. Bien lancé en pleine course sur le côté de la surface adverse, le défenseur Malouin adressait un centre parfait devant le but que Thierry Njoh Eboa, en embuscade au deuxième poteau, n'avait plus qu'à pousser au fond des filets.

 

A 20 minutes du terme, les supporters de l'US Saint Malo, venus en nombre, ne cachaient pas leur soulagement et commençaient à se détendre. Le plus dur était fait en effet pour les Diables Noirs. Avec la déception liée à l'ouverture du score, et cumulée à une fatigue bien légitime après les efforts déployés pour défendre, les Noyalais allaient finalement finir par sombrer en toute fin de match, avec un doublé d'Antoine Caroff en 4 minutes, alors que tour à tour, Even, Vermet, Créac'h, Delalande, et Caroff déjà, s'étaient créés des opportunités de corser l'addition.

 

Le score, logique au regard de la domination malouine, pouvait paraître sévère pour de courageux Noyalais qui n'ont certainement pas à rougir de leur prestation et de leur élimination ! Pour les Diables Noirs, après la traditionnelle haie d'honneur réservée aux vaincus de rang inférieur, ils pouvaient savourer la qualification pour le 7ème tour de la compétition, avec, déjà, l'entrée en lice des équipes de Ligue 2 !

 

Merci Noyal, comme Cancale et Lamballe avant vous, on n'oubliera pas le formidable accueil et la superbe fête que vous nous avez réservés !